Loup dans le Vercors, le chef de la meute
Le chef de la meute...
sur la piste du loup, les trace d'une meute dans le Vercors
Lire la trace laissée par la meute de loups
Mesure d'une empreinte de loups dans le Vercors
Mesure d'une empreinte
traces dans la neige laissée par un cervidé dans le Vercors
Piste laissée par un cervidé
observation de crottes de loups dans le Vercors
Les crottes sont de formidables indices de passage et de ce qu'a mangé le loup

Au programme

Sur la piste du loup, dans la Réserve Naturelle des Hauts-Plateaux du Vercors, nous partons à l’aventure, équipés de lunettes d’observation, de jumelles et de pièges photographiques, essayant de résoudre les énigmes laissées dans la neige par les animaux. Nous apprenons à distinguer les traces du cerf, du chamois, du renard, avec une attention particulière à celles laissées par la meute de loups et nous observons comment les animaux se déplacent et se nourrissent en hiver. Nos observations de terrain sont complétées par de nombreux échanges… parce qu’entre autres, le loup est un sujet qui questionne !

Au-delà de l’expérience naturaliste exceptionnelle, ces quelques jours d’immersion dans la nature sont aussi une formidable occasion de déconnexion. Nous mesurons l’importance de gestes simples aujourd’hui oubliés : rentrer du bois pour faire du feu et ne pas avoir froid, faire fondre la neige pour avoir de l’eau, cuisiner et manger… Déconnexion ? Ou plutôt : reconnexion ?

Sans faire de grandes distances ni de gros dénivelés, nous marchons très souvent hors sentier, dans une neige non damée. Nous passons nos journées dehors, en pleine montagne, au mois de janvier, avec des températures, espérons-le, plutôt froides.

La cabane où nous logeons n’est accessible en hiver qu’en raquettes. Nous montons donc nos affaires pour l’ensemble du séjour à l’aide de pulkas (sorte de traîneaux que nous tractons derrière nous). En dehors de cette première montée et de la redescente le dernier jour, nous ne portons que nos sacs pour la journée, contenant vêtements chauds et repas de midi.

Les +

- Une immersion en totale autonomie dans la plus grande réserve naturelle terrestre de France métropolitaine, au cœur du Parc Naturel Régional du Vercors

- Un hébergement en cabane privée rustique mais bien équipée
- L’encadrement par un spécialiste qui suit le loup sur ce secteur depuis des années
- Un groupe de petite taille (- de 7 personnes) pour un impact moindre sur le milieu

Medias

Itineraire

J1/ Die – Hauts-Plateaux du Vercors

Regroupement en gare de Die à 9h, puis transfert en minibus jusqu’au point de départ.
Chargement des pulkas et départ vers la cabane en raquettes (3h de marche ; 400m de montée). Arrivés à notre cabane, nous prenons possession des lieux avant de repartir pour une courte randonnée d’1 à 2 heures.

J2 et J3/ Hauts-Plateaux du Vercors

Après le petit-déjeuner et quelques tâches collectives (rentrer du bois et faire fondre de la neige), nous partons vers des secteurs où nous sommes susceptibles de trouver des traces. Certains jours nous pouvons évoluer au fond d’une forêt sombre, d’autres dans de grandes plaines ensoleillées. Nous rentrons avant la nuit, mais nous pouvons être sur une piste particulièrement intéressante qui nous fait rentrer un peu plus tard… L’itinéraire est toujours adapté à ce qui se présente sur le terrain le jour donné, à la météo, mais aussi évidemment à chaque personne du groupe, afin de toujours évoluer en sécurité (et en confort).

J4/ Hauts-Plateaux du Vercors – Die

Dernière randonnée dans la réserve puis nous rangeons notre paquetage et préparons la pulka pour redescendre dans la vallée.
Retour en minibus. Séparation à 17h à la gare de Die.

Dates

du mardi 3 au vendredi 6 janvier 2023
du mardi 17 au vendredi 20 janvier 2023

Prix

580€ / personne
Groupes de 4 à 7 personnes

Compris

- le transfert de Die jusqu’au point de départ
- hébergement en cabane
- la nourriture sur l’ensemble du circuit
- l’encadrement par un accompagnateur en montagne
- la mise à disposition de jumelles et lunette d’observation
- la mise à disposition de pulka pour monter les affaires à la cabane
- le prêt des raquettes et bâtons si nécessaire

Non compris

- l’assurance assistance-annulation
- tout ce qui n'est pas dans "Compris"

Il est d’usage (mais non obligatoire), selon votre satisfaction à la fin du séjour, de donner un pourboire à votre accompagnateur.trice.

Télécharger la fiche technique au format PDF

Carnets de voyage

L’accès sur place

en train : gare de Die sur la ligne Paris-Briançon (train de nuit direct de Paris au départ de la gare d’Austerlitz). En journée, correspondances depuis les gares de Valence-ville ou Valence-TGV par train ou car.
Horaires à vérifier sur www.sncf-connect.com

en voiture :
• De Grenoble : direction Sisteron par la RN75 puis à Clelles, direction Col de Menée. Châtillon en Diois / Pont de Quart / Die (équipements hiver obligatoires, si le col de Menée est fermé, vous pouvez emprunter le col de Grimone)
• De Valence ou Montélimar : Crest / Saillans / Die par la RD93.
Possibilité de laisser votre véhicule sur le parking de la gare (gratuit, non surveillé).

L’encadrement
Un accompagnateur en montagne diplômé pour un groupe de 7 personnes maximum.

L’hébergement
L’hébergement pendant le circuit se fait dans une cabane privée qui ne dispose ni d’eau courante, ni d’électricité.
Toilettes sèches et nuit en dortoir.
Tous les repas sont préparés par l’accompagnateur (un coup de main est apprécié !).

Électricité
La cabane est dotée de panneaux solaire pour l’éclairage des pièces, mais aucune recharge d’appareil n’est possible, pensez donc à prévoir une batterie externe et à économiser vos instruments.

Réseau et communications
Nous serons quasiment en permanence hors couverture GSM, ce qui veut dire que vous ne serez pas joignables pendant le séjour.
Pour la sécurité du groupe, votre guide est équipé d’une radio qui permet en permanence de contacter le secours en montagne en cas de besoin.

Équipement

L’ensemble de vos affaires est réparti entre un sac à dos, que vous porterez pendant la marche, et un ou deux « sacs étanches » qui sont placés dans les pulkas que nous montons ensemble le premier jour (une pulka pour 2 à 3 personnes). Veillez donc à ne pas emporter de superflu qui alourdirait inutilement les pulkas !

Le poids dans la pulka ne devrait pas excéder 6kg / personne. N’hésitez pas à contacter votre guide si vous avez des questions concernant le matériel.

La tête :
— Un bonnet ou une cagoule
— Une casquette ou un chapeau
— De bonnes lunettes de ski ou de glacier

Le buste :
— Des sous-vêtements thermiques
— Une fourrure polaire ou équivalent
— Une veste imperméable respirante type gore-tex

Les jambes :
— Un collant type « Carline » (séchage rapide)
— Un pantalon de ski ou de montagne
— Un surpantalon imperméable

Les pieds :
— Deux paires de chaussettes de bonne qualité
— Une paire de guêtres (optionnel)
— Des chaussures de randonnée imperméables et montantes 
(vous pouvez emporter une paire de chaussures légères genre Croc’s pour les soirées à la cabane)
— Une paire de raquettes robustes et légères. Si besoin, nous pouvons vous en prêter (merci de nous en informer)

Les mains :
— Une paire de petits gants (gants en soie, polaire ou gants de ski de fond)
— Une paire de gants chauds et imperméables
— Une paire de bâtons avec rondelles larges pour la neige (10cm)

Le sac à dos :
Il faut prévoir d’y fixer les raquettes si nécessaires. Il doit être léger et confortable, d’une capacité d’environ 40 l.
A l’intérieur :
— Une gourde + Un thermos pour une contenance d’1,5 litre minimum
— Un couteau de poche
— Des jumelles et un appareil photo (facultatif)
— Une lampe frontale
— Une boîte en plastique hermétique pour transporter le pique-nique et des couverts
— Un rouleau de papier toilette
— Un protège-sac à dos
— Un sac étanche ou un sac poubelle
— Une couverture de survie « réutilisable » + une jetable (pliée très petit, de la taille d’un paquet de mouchoirs) + un briquet

Couchage :
— Un sac de couchage léger (10°c) ; le dortoir dispose de couvertures en complément si besoin

Toilette :
La cabane n’a pas d’eau courante, mais un petit savon (3-4 cm max) et une serviette micro permettront de pourvoir à l’essentiel ! Nous apprendrons à faire notre toilette avec peu.

Pharmacie :
— Crème solaire, bobos et ampoules : bande adhésive et double peau, désinfectant, antalgique
— Protections périodiques (le changement d’environnement peut décaler votre cycle…)
— Vos médicaments personnels le cas échéant
Votre accompagnateur dispose d’une trousse plus complète en cas de besoin (douleurs, fièvre, inflammation, vomissement, allergies, asthme…).

Réserver