Parcours en crêtes sur les Hauts-Plateaux, devant le massif du Dévoluy
Parcours en crêtes sur les Hauts-Plateaux, devant le massif du Dévoluy © Sandrine et Matt Booth
Vers le pas de la Chèvrerie, vue sur le Grand Veymont
Vers le pas de la Chèvrerie, vue sur le Grand Veymont
En raquettes dans la plaine de Queyrie - Vercors © Sandrine et Matt Booth
Grande ambiance dans la plaine de Queyrie - Vercors © Sandrine et Matt Booth
Aurore à Chaumailloux, Vercors
Aurore à Chaumailloux devant le Mont Aiguille © Sandrine et Matt Booth
Rando raquettes dans le Vercors
Au milieu de nulle part dans la réserve des haut-plateaux
Panorama sur les Hauts-Plateaux du Vercors et le Grand Veymont © Sandrine et Matt Booth
Ambiance givrée au col de Chironne, derniers rayons sur les plateaux sud © Sandrine et Matt Boorh
Réserve des Hauts Plateaux, piste de renard © Sandrine et Matt Booth
Rencontre avec le renard... © Sandrine et Matt Booth
A l'approche de la cabane de Pré Peyret sur les Hauts-Plateaux
A l'approche de la cabane de Pré Peyret sur les Hauts-Plateaux

Au programme

Cette très belle traversée en raquettes de 6 jours, qui s’adresse à de bons marcheurs, nous conduit de Corrençon-en-Vercors jusqu’aux crêtes calcaires du Diois à travers le Parc Naturel Régional du Vercors. L’hébergement est prévu en gîtes tout confort et le portage est limité aux affaires de la journée. C’est au cœur de la Réserve Naturelle des Hauts-Plateaux que nous passons notre dernière nuit, dans une ancienne bergerie aménagée et dotée d’une ambiance très chaleureuse.

Nous sommes avant tout des randonneurs et quand la neige vient à manquer nous assurons tout de même le départ de nos séjours. L’ambiance et la luminosité hivernale sont au rendez-vous et même s’il faut porter un peu les raquettes ou s’en passer parfois, les paysages restent splendides. Veillez donc à avoir de bonnes chaussures de marche.

Les +

- L'immersion dans la plus grande réserve naturelle de France, au cœur du Parc Naturel Régional du Vercors
- Une nuit en bergerie sur les Hauts-Plateaux
- La présence d'une faune abondante, dont le loup qui a fait son retour dans le massif du Vercors...

Medias

Témoignages

« J’ai adoré être maternée du début à la fin du parcours, du coup il ne me restait qu’à profiter des paysages. Thomas pris soin de nous tout au long de la semaine, de la préparation des repas aux conseils sur l’habillement, le temps accordé sur le parcours pour ceux qui devaient soigner leurs ampoules ou autres… Tous les lits étaient bons et nous avons pu faire sécher les vêtements toutes les nuits. »
Laurene, février 2022

« Très satisfait par ce circuit sportif offrant une grande variété de paysages, avec des moments forts à l’image de la soirée dans cette bergerie isolée, avec le Mont Aiguille et le Grand Veymont se partageant l’horizon. Un grand merci au passage à Vincent, compétent et passionné, pour avoir guidé nos pas sur ces chemins pittoresques et aux membres du groupe pour leur bonne humeur constante. »
Jean-René, février 2022

« Magnifique parcours en raquettes très varié et offrant des paysages et des panoramas à couper le souffle. Excellente organisation et un guide (Vincent HENN) plus que compétent qui au-delà de la sécurité et de ses connaissances dans de nombreux domaines, nous fait partager son plaisir de nous encadrer avec une sincérité et des valeurs humaines remarquables. Voyage ressourçant, plein les jambes et plein les yeux ! »
Carole, février 2022

« J’ai aimé les randonnées, les gîtes, le groupe. Le guide très bien, sérieux, je me suis sentie en sécurité, attentif au groupe et au niveau de chacun, à recommander, sa salade et son gâteau excellent ! C’est fait avec amour ! »
Marie, février 2022

« Ravie de ce séjour. J’ai apprécié la diversité des paysages (crêtes, hauts plateaux, vallées, forêts, …). Un super guide, puits de connaissances sur sa région, qualités humaines ! »
Mathilde, janvier 2022

« La beauté des paysages, l’itinéraire… Accompagnateurs sympas et compétents, bonne organisation et bonne logistique. Bravo à eux !  »
Jean-Louis, février 2021

Itineraire

Découvrez le récit et les images de notre Traversée du Vercors en raquettes dans Altimag © Altiturando

J1/ Die – Corrençon-en-Vercors (1150m) – Auberge de Roybon (1300m)
Accueil à 11h30 en gare de Die. Transfert pour Corrençon-en-Vercors. Raquettes au pied, nous randonnons jusqu’au Pas de la Sambue et à travers la plaine d’Herbouilly. Premières ambiances des Hauts-Plateaux, alternant les espaces ouverts des prés de fauche et les crêtes forestières. Notre premier hébergement est  particulièrement bien situé.

Temps de marche : 3h. Dénivelé : + 400m / – 200m
Nuit en gîte.

J2/ Auberge de Roybon – La Chapelle-en-Vercors (900m)
En direction du Sud, la clairière de Darbounouse, prairie de fauche des agriculteurs du dessous, nous offre l’intimité des Hauts-Plateaux et de la Réserve Naturelle. Caché sur ses flancs, le Pot du Play nous permet de rallier en raquettes la vallée de La Chapelle-en-Vercors et notre hôtel très accueillant.

Temps de marche : 5h30. Dénivelé : + 400m / – 850m
Nuit en hôtel.

J3/ La Chapelle-en-Vercors – Vassieux-en-Vercors (1100m)
Un court transfert matinal nous permet d’accéder au plateau karstique de Font-d’Urle. Comme son nom l’indique, les conditions peuvent y être particulièrement difficiles en cas de mauvais temps. Un parcours de crête nous offre des vues splendides sur la vallée de Quint et l’ascension du Puy de la Gagère nous permet de basculer sur le plateau de Vassieux.

Temps de marche : 4h30. Dénivelé : + 300m / – 600m
Nuit en gîte.

J4/ Vassieux-en-Vercors – Col du Rousset (1250 m)
Les falaises du Vercors Sud qui plongent dans le pays de la Clairette de Die se dessinent et se rapprochent. Par le col de Chironne, lieu d’estive, le panorama nous transporte jusqu’au Ventoux, et le col naturel de Rousset nous livre le passage jusqu’à la petite station familiale du même nom.

Temps de marche : 5h30. Dénivelé : + 650m / – 450m
Nuit en pension de famille.

J5/ Col du Rousset – Chaumailloux (1650m)
C’est par un court transfert que nous abordons les crêtes du plateau de Beure et entrons dans la Réserve Naturelle. La multitude d’itinéraires nous permet de progresser en raquettes parmi les lieux les plus sauvages des Hauts-Plateaux, avec en toile de fond le massif du Dévoluy, les Alpes et le Mont-Aiguille ! Nous passons la soirée dans l’ancienne bergerie des Chaumailloux. Le réveil au sein de ces paysages nous ramène à l’époque des trappeurs !

Temps de marche : 6h. Dénivelé : + 750m / – 600m
Nuit en refuge non gardé (pas d’eau courante, toilettes sèches).

J6/ Chaumailloux – Combeau (1400m)
Le Vallon de Combeau, destination finale de notre traversée en raquettes, peut s’aborder une fois encore par de multiples chemins, et la sensation d’isolement et de nature préservée ne s’interrompt qu’à l’arrivée à l’Auberge de Combeau.

Temps de marche : 5h. Dénivelé : + 400m / – 650m
Transfert à la gare de Die. Séparation à 17h.

Dates

2 au 7 janvier - 9 au 14 janvier - 16 au 21 janvier - 23 au 28 janvier - 30 janvier au 4 février
6 au 11 février - 13 au 18 février - 20 au 25 février - 27 février au 4 mars - 6 au 11 mars 2023

Prix

775€ / personne
Groupe de 6 à 12 personnes

Compris

- le transfert du 1er jour Die – Corrençon-en-Vercors
- le transfert du dernier jour en gare de Die
- les hébergements en gîtes confortables en petits dortoirs sauf le J5 (confort sommaire)
- la nourriture sur l’ensemble du circuit
- l’encadrement par un accompagnateur en montagne
- le transfert des bagages
- le prêt des raquettes et bâtons si nécessaire

Non compris

- les boissons
- l’assurance assistance / annulation
- tout ce qui n'est pas dans "Compris"

Il est d’usage (mais non obligatoire), selon votre satisfaction à la fin du séjour, de donner un pourboire à votre accompagnateur.trice.

Télécharger la fiche technique au format PDF

Carnets de voyage

L’accès sur place

– en train :
Gare de Die sur la ligne Paris-Briançon (train de nuit direct de Paris au départ de la gare d’Austerlitz). En journée : correspondances depuis les gares de Valence-ville ou Valence-TGV par train ou bus.
Horaires à vérifier sur www.oui.sncf.

– en voiture :
• De Grenoble : direction Sisteron par la RN75 puis à Clelles direction Col de Menée. Châtillon en Diois / Pont de Quart / Die ;
• De Valence ou Montélimar : Crest / Saillans / Die par la RD93.
Possibilité de laisser votre véhicule sur le parking de la gare (gratuit, non surveillé).
Plus d’information sur www.viamichelin.fr.

En cas de retard, vous devrez rejoindre par vos propres moyens l’hébergement du 1er soir :
Auberge de Roybon
Herbouilly
26420 Saint-Martin-en-Vercors
aubergederoybon.fr

Le portage des bagages
Uniquement vos affaires de la journée et le pique-nique. Les bagages sont transportés jusqu’à votre hébergement du soir par véhicule sauf le J5 à la bergerie.

L’encadrement
Un.e accompagnateur.trice en montagne diplômé.e (brevet d’État) pour un groupe de 6 à 12 personnes.

L’hébergement pendant le circuit
1 nuit en hôtel ** en chambres doubles.
1 nuit en pension de famille en chambres doubles.
2 nuits en gîte en chambres partagées (dortoirs).
1 nuit dans un refuge non gardé. Pas de douche ni d’eau courante pour ce soir-là.

Vous arrivez la veille ou vous souhaitez prolonger votre séjour :
Vous pouvez vous loger à Die :
Hôtel restaurant Le Carnot
13 avenue Sadi-Carnot, 26150 Die
Téléphone : 04 75 22 05 91
www.hotel-lecarnot-die.fr
Et obtenir des informations :
Office de tourisme du Pays diois : 04 75 22 03 03 (lundi-samedi 9h30-12h et 14h-18h, fermé le jeudi)
contact@diois-tourisme.com  www.diois-tourisme.com

Les repas
Petits-déjeuners et repas du soir servis dans les hébergements.
Pique-niques de midi le plus souvent préparés par l’accompagnateur, parfois par les hébergeurs.
À la bergerie, votre accompagnateur prépare les repas (un coup de main est apprécié !).

Équipement

L’ensemble de vos affaires est réparti entre un sac à dos porté pendant la marche et un sac de voyage avec cadenas transporté par l’équipe logistique sur place.

La tête :
— Un bonnet ou une cagoule
— Une casquette ou un chapeau
— De bonnes lunettes de ski ou de glacier

Le buste :
— Des sous-vêtements thermiques type Carline (séchage rapide) à manches longues
— Une fourrure polaire ou équivalent
— Une veste imperméable respirante type gore-tex

Les jambes :
— Un collant type Carline (séchage rapide)
— Un pantalon de ski ou de montagne
— Un surpantalon imperméable

Les pieds :
— Deux paires de chaussettes à l’excellente thermicité
— Une paire de guêtres si votre pantalon n’en fait pas office
— Des chaussures de randonnée imperméables et montantes
— Une paire de chaussures légères
— Une paire de raquettes robustes et légères si possible. Nous informer si vous prenez vos propres raquettes ou si vous souhaitez que l’on vous les fournisse.

Les mains :
— Une paire de petits gants (gants en soie, polaire ou gants de ski de fond)
— Une paire de gants chauds et imperméables type gore-tex
— Une paire de bâtons avec rondelles larges pour la neige (10cm)

Le sac à dos :
Il faut prévoir d’y fixer les raquettes si nécessaires. Il doit être léger et confortable, d’une capacité d’environ 40 l.
À l’intérieur :
— Une gourde d’1 litre minimum si possible isotherme
— Un couteau de poche
— Des jumelles et un appareil photo (facultatif)
— Une lampe frontale
— Un couteau de poche, une cuillère et une boîte en plastique hermétique pour les salades de midi
— Du papier-toilette et un briquet pour le brûler
— Un protège-sac à dos
— Quelques sachets plastiques pour protéger vos affaires
— Une pochette étanche avec vos papiers d’identité, argent, attestations d’assurance, d’assistance

Couchage :
— Un drap-sac et un sac de couchage léger (10°c) pour la nuit à la bergerie
— Une trousse et une petite serviette de toilette

 Pharmacie :
Une petite pharmacie individuelle à valider avec votre médecin : crème solaire, bande adhésive et double peau, désinfectant, antidiarrhéique, antalgique, collyre, médicament contre la toux, pince à épiler, médicaments personnels.

Réserver