Le bonheur de la randonnée en raquettes dans les doux reliefs du Jura ! © adobestock
D'allure débonnaires les sommets du Jura Sud offrent des vues à 360° sur les Alpes © OT Valromey Colombier
La chapelle de Retord sur le plateau du même nom - Jura © OT Valromey Retord
Ambiance givrée ! © Marc Gentelet
La ferme de Pra Devant, sur le plateau du Retord - Jura © adobestock

Au programme

Bienvenue pour découvrir le bonheur de la raquette à neige dans les doux reliefs du pays du Haut-Bugey, dernier chaînon des Montagnes du Jura. Après avoir pris pied sur le Plateau du Retord, magnifique espace pour la pratique du ski de fond, nous explorons un paysage de prés-bois caractéristique du Jura, et partons à la découverte des fermes jurassiennes à l'architecture très imposante. Sur les crêtes, le panorama s'ouvre sur toute la chaîne des Alpes, et le Mont-Blanc trône en maître. Nous achevons notre traversée du Jura en raquettes sur le Grand Colombier, promontoire incroyable sur le lac du Bourget, le Rhône, les massif des Bauges, Chartreuse et Belledonne !

Les +

- des grands espaces synonymes d’évasion, de calme, de ressourcement, de contemplation…
- les panoramas 360 ° avec des vues inoubliables sur les Alpes et le Massif du Mont-Blanc
- l'hébergement en gîtes d’étape typiques et chaleureux, situés en pleine nature

itineraire

Plateau du Retord - Grand Colombier

J1/ De Lalleyriat (840 m) à La Ferme Bertrand (1140 m)
Rendez-vous en gare de Bellegarde / Valserine TGV (sortie principale) à 14 h. Soyez au rendez-vous en tenue de randonnée : sac à dos prêt, gourde remplie et chaussures de randonnée à portée de main (vous devrez aussi avoir mangé). Transfert en minibus jusqu’à Lalleyriat (840 m). Départ de notre première randonnée en raquettes : nous nous élevons progressivement dans un décor de prés-bois, typique du massif jurassien. Un promontoire (1184 m) nous offre une belle vue sur la Cluse de Nantua et le Jura Nord. Le relief s’adoucit en atteignant la Ferme Bertrand (1140 m), nichée au creux d’une clairière.

Nuit en gîte à la Ferme Bertrand

Dénivelée : + 380 m, – 70 m    Longueur : 6 km    2h30 de randonnée raquettes

J2/ De La Ferme Bertrand (1140 m) à Plans d’Hotonnes (1100 m)
Une étape toute en douceur nous attend. Nous quittons bientôt la partie forestière et le paysage s’ouvre pour notre traversée du Plateau du Retord.Premier pique-nique en commun ! En plus de nos préparations, il est de tradition que chacun des participants apporte une spécialité de sa région, un bon prétexte pour des échanges culturels fructueux ! Nous gagnons la Chapelle du Retord (1200 m) et la Ferme du Retord (1270 m), perdue sur son plateau. L’ascension de la Croix de Montlhéry (1320 m) ouvre sur un fabuleux panorama avec la vue sur le Mont-Blanc et toutes les Alpes. Poursuite de notre parcours de clairière en clairière qui nous éloigne de la crête, puis nous atteignons notre chaleureux gîte (1100 m), situé au-dessus des Plans d’Hotonnes.

Nuit en gîte à Plans d’Hotonnes

Dénivelée : + 250 m, – 290 m   Longueur : 13 km    4h30 de randonnée raquettes

J3/ Boucle raquettes au départ de Plans d’Hotonnes (1100 m)
Départ de Plans d’Hotonnes pour une randonnée en boucle. Nous explorons le Plateau du Retord dans ses moindres recoins,  de ferme en ferme. Le point d’orgue de notre journée est l’ascension facile du Crêt du Nu (1351 m) qui nous fait basculer sur le flanc Est et nous offre de belles vues. Nous retrouvons notre hébergement.

Nuit en gîte à Plans d’Hotonnes

Dénivelée : + 370 m, – 370 m   Longueur : 14 km      4h30 de randonnée raquettes

J4/ De Plans d’Hotonnes (1100 m) au Chalet d’Arvières (1180 m)
Comme les bagages vont être montés au Chalet d’Arvières en moto-neige (limités à 7 kg par personne), nous entamons la journée par la confection de notre sac!  Nous relions aujourd’hui le Plateau du Retord au massif du Grand Colombier. Une grande et belle traversée nous attend !  Nous longeons une douce crête, entre clairières et forêts, de grange en grange en empruntant la Corniche du Valromey. La randonnée est longue mais le profil reste très doux. Nous faisons étape au très confortable Chalet d’Arvières (1180 m), inaccessible en hiver. Nous voilà en pleine montagne pour deux jours d‘immersion nature. Nous retrouvons nos bagages réduits.

Nuit en gîte au Chalet d’Arvières

Dénivelée : + 430 m, – 390 m  Longueur : 18 km     5h  de randonnée raquettes

J5/ Boucle raquettes au départ du Chalet d’Arvières (1180 m)

Journée de belle randonnée raquettes en boucle. Nous gagnons les grandes étendues dégagées du Plateau de Sur Lyand puis une crête dégagée nous conduit ensuite en haut de la Griffe du Diable (1419 m) par un itinéraire assez débonnaire. Un agréable parcours ammène au Col de Charbemènes (1317 m) au pied du Grand Colombier (1525 m). Il est temps de regagner par la forêt notre havre de quiétude au Chalet d’Arvières (1140 m).

Nuit en gîte au Chalet d’Arvières

Dénivelée : + 450 m, – 450 m   Longueur : 14 km      4h30 de randonnée raquettes

J6/Chalet d’Arvières (1180 m) – Virieu Le Petit

Dernière journée de notre traversée du Jura Sud en raquettes, une étape de toute beauté ! Après un parcours en forêt, nous gagnons les Granges du Colombier (1387 m). Le Roc Passin (1425 m) est un objectif proche, mais si les conditions sont bonnes nous pouvons atteindre le sommet du Grand Colombier (1525 m). La vue à 360 degrés est des plus spectaculaires depuis le Jura, le Massif du Mont-Blanc qui nous est maintenant familier, mais aussi Aravis, Bauges, Chartreuse et même le Massif Central. Une descente paisible nous ramène aux environs de Virieu Le Petit où nous retrouvons nos bagages. L’arrivée en gare de Culoz est prévue pour 17 h 30 mn.

Dénivelée : + 500 m, – 900 m   Longueur : 13 km       5h  de randonnée raquettes

 

Dates

6 janvier au 11 janvier - 13 au 18 janvier
20 au 25 janvier - 27 janvier au 1er février
3 au 8 février - 10 au 15 février
17 au 22 février - 24 au 29 février
9 au 14 mars 2020

Prix

à partir de 638 €

Groupe de 6 à 14 personnes

Compris

- Les frais d'organisation et d'encadrement
- La nourriture et l'hébergement en pension complète
- Le transport des bagages à chaque étape (notamment au Chalet d’Arvières en motoneige)
- Le prêt des raquettes et des bâtons
- Les transferts prévus au programme

Non compris

- Le pique-nique du premier jour
- Les boissons et dépenses personnelles
- L'équipement individuel.
- Les trajets jusqu’au lieu d’accueil et à partir du lieu de dispersion
- L'assurance multirisques Annulation - Frais de recherche et secours - Assistance Rapatriement – Interruption de séjour
- Tout ce qui n'est pas dans "Compris".

ACCUEIL

Rendez-vous à 14 heures devant la Gare de Bellegarde sur Valserine TGV. Si vous arrivez en retard : Le jour même, laissez un message au premier hébergement, à la Ferme Bertrand (04 79 81 48 10).

Accès train : Gare de Bellegarde sur Valserine TGV

Paris Gare de Lyon : 09h59              11h56 : Lyon Part Dieu : 12h36        13h58 : Bellegarde

Lyon Part Dieu : 12h36                                                                                 13h58 : Bellegarde

Marseille : 10h14                               11h58 : Lyon Part Dieu : 12h36        13h58 : Bellegarde

Horaires indicatifs 2018 à vérifier auprès de la SNCF au 36 35 ou www.oui.sncf.  

Accès bus : Gare de Bellegarde sur Valserine TGV

Nous vous conseillons de comparer le coût et les horaires de différents modes d’accès au point de départ du circuit grâce au site www.comparabus.com. Ce site, pour un même trajet, vous proposera d’autres possibilités telles que avion, train, bus, ou covoiturage.

Accès voiture : Gare de Bellegarde sur Valserine TGV ou de Culoz

Itinéraire : www.viamichelin.fr

Covoiturage :

Nous vous invitons, conducteur ou passager, à consulter les sites suivants qui organisent le covoiturage : www.blablacar.fr ou www.idvroom.com.

Nous vous conseillons de laisser votre véhicule à Culoz et de rejoindre Bellegarde par le train pour le rendez-vous. Vous récupérez ainsi votre voiture à l’arrivée de la randonnée.

Parking :

A Bellegarde : Parking P2 « longue durée », de la Gare (0825 888 826 ou www.resaplace.com), non gardé, 18 € par jour. Côté accès Beauséjour.

A Culoz : Parking de la gare, gratuit, non gardé.

Accès avion : Aéroport de Genève Cointrin

Aéroport Genève Cointrin : www.gva.ch

L’aéroport est relié aux réseaux ferroviaires suisse et européen. La gare CFF de l’aéroport est directement accessible depuis les niveaux enregistrement et arrivée. Tous les trains s’arrêtent à la gare Genève-Cornavin (centre-ville) : 5 trains par heure aux heures de pointe, 7 mn de trajet.

Les trains pour la France partent de la gare centrale Genève-Cornavin (centre-ville). 

DISPERSION

Le Jour 6 vers 17 h 30 mn à la Gare de Culoz

Retour train : Gare de Culoz

Culoz : 17h52             18h52 : Lyon Part Dieu : 19h04        21h01 : Paris Gare de Lyon

Culoz : 17h52                                                                        18h52 : Lyon Part Dieu

Culoz : 17h52             18h52 : Lyon Part Dieu : 19h06        20h49 : Marseille

Horaires indicatifs 2018 à vérifier auprès de la SNCF au 36 35 ou www.oui.sncf


Hébergement avant ou après la randonnée :

Si vous arrivez la veille ou repartez le lendemain, voici les coordonnées d’hébergements :

à Bellegarde :

Hôtel Hermance ** : 04 50 56 28 04

Hôtel Le Touring ** : 04 50 56 08 08

Hôtel Restaurant La Belle Epoque *** : 04 50 48 14 46

à Culoz :

Vous pouvez contacter l’Office du Tourisme au 04 79 81 29 06.

FORMALITES

Durant la randonnée, vous devez être en possession des documents suivants :

– Carte d’identité en cours de validité ou Passeport.

– Dépliant de votre assurance voyage reçu lors de votre inscription (si vous avez souscrit l’assurance que nous proposons) ou de votre assurance personnelle (numéro de contrat + numéro de téléphone).

– Carte vitale.

HEBERGEMENT

Hébergement en gîtes d’étape typiques et chaleureux, tous situés en pleine nature.

Jour 1 : La Ferme Bertrand, en chambres de 2 à 4 personnes, douche et WC à l’étage. Cette belle et imposante bâtisse, en pleine nature est une ferme traditionnelle du Retord. La cuisine est montagnarde et campagnarde, où tout est cuisiné maison, y compris le pain. C’est le sourire de Jehanne qui vous accueillera.

Jour 2 et 3 : Gîte Les Pelaz ou la Ferme des Bergonnes en chambres de 2 à 6 personnes, douche et WC à l’étage. Ces gîtes sont situés situés au-dessus du village des Plans d’Hotonnes. Les gîtes Les Pelaz sont entièrement rénovés et classés gîtes Panda et Ecogîte. La table est le plaisir de Jean-Jacques pour une cuisine à base de produits bio ou locaux.Bernard et Christine vous accueillent chaleureusement à La Ferme des Bergonnes. Installés depuis longtemps aux Plans d’Hotonnes, ils étaient à l’origine éleveurs de moutons et proposent une cuisine familiale à base de produits locaux..

Jour 4 et 5 : Chalet d’Arvières, 6 chambres de 2 à 3 personnes, douche et WC dans 4 chambres. A deux pas des ruines de la chartreuse d’Arvières, cet hébergement rénové tout récemment est un gîte tout confort situé en pleine montagne. Dès que la neige tombe, il est inaccessible en voiture. Pascal viendra chercher vos bagages (limités) en moto-neige. Il organise des stages de cuisine et vous propose une cuisine gourmande et locale, élaborée à partir des produits du terroir bugiste et de ses spécialités traditionnelles.

Vous avez le choix entre deux formules d’hébergement :

Formule gîte d’étape :

Dortoirs mixtes de 2 à 10 personnes. Les sanitaires sont à l’étage. Les lits sont équipés de couettes ou de couvertures.

Formule hôtel :

Nous disposons de 3 chambres à 2 ou 3 lits dans les hébergements. A la Ferme Bertrand, les chambres sont séparées par un rideau. Les sanitaires sont généralement à l’étage.

Votre chambre sera équipée de la literie complète ainsi que des serviettes de toilette.

Les inscriptions individuelles sont regroupées en chambre non mixte de 2 à 3 personnes.

Chambre individuelle : Pas de possibilité.

 

Repas :

Le repas et le petit-déjeuner sont préparés par nos hôtes. La restauration servie est équilibrée et variée. La cuisine est copieuse, traditionnelle et adaptée au programme des randonneurs.

Les repas froids pris au cours de la randonnée sont copieux et accompagnés de vivres de course (fruits secs, chocolat, biscuits). Ces pique-niques sont préparés par l’accompagnateur à l’aide des commerces locaux ou bien par l’hébergement. Si la température est basse, votre accompagnateur fera le maximum pour trouver un abri (chalet ou cabane) de manière à profiter du repas et de la pause de midi.

PORTAGE DES BAGAGES

Bagages transportés par nos soins par véhicule Vous ne portez qu’un sac comportant les affaires pour la journée et le repas de midi fourni, réparti entre tous. Durant la semaine, nous vous demandons d’avoir un bagage par personne pas trop volumineux (60 cm maximum), dont le poids ne dépasse pas 10 kg.

Pour accéder au Chalet d’Arvières : vous devrez préparer un sac dont le poids ne dépasse pas 7 kg, car transporté en moto neige. Nous vous fournissons des sacs étanches dans lesquels vous pourrez les glisser. Vous retrouverez le reste de vos bagages le dernier jour.
Nous nous déchargeons absolument de toute responsabilité en cas de détérioration de tout objet fragile (ordinateur portable, par exemple).

Par respect pour les personnes transportant vos bagages, pensez que vous êtes en montagne, que les abords des hébergements peuvent être malaisés (escaliers, neige ou glace en hiver, etc…), que la place dans les véhicules est limitée et qu’il faut quelquefois parcourir quelques centaines de mètres entre le véhicule et l’hébergement.

Avec un peu d’habitude, votre bagage ne devrait pas dépasser 8 – 10 kg, en effet :

– Les journées sont bien remplies, il est inutile d’amener une bibliothèque. Il est plutôt exceptionnel d’arriver à lire un livre complet durant la semaine.
– Les vêtements mouillés peuvent quasiment sécher tous les soirs à l’hébergement. Il est inutile de prévoir un change complet pour chaque jour.
– Prévoyez une paire de chaussures très légères pour le soir.
– Votre trousse de pharmacie doit être réduite au maximum. Dans votre sac à dos, vos médicaments personnels, quelques pansements, élastoplaste, etc… Votre accompagnateur est équipé d’une trousse de pharmacie complète avec ce qui est véritablement utile. Dans votre bagage, quelques médicaments de base (voir liste équipement).
– Pour la trousse de toilette, privilégiez l’indispensable, les petites contenance

Groupes constitués :

Vous êtes membres d’une association, d’un comité d’entreprise, d’une collectivité, vous êtes une famille ou un groupe d’amis désirant randonner ensemble : nous organisons cette randonnée aux dates que vous choisissez, avec un tarif étudié.

ENCADREMENT

Accompagnateur en montagne diplômé d’Etat, qualification raquettes, connaissant parfaitement le massif.

Professionnel de la montagne, il s’engage à :

– Gérer au mieux le déroulement de votre randonnée en toute sécurité : choix de l’itinéraire, rythme de progression, logistique, santé, adaptation aux aléas météorologiques et à la nivologie.
– Assurer la dynamique et la cohésion du groupe.
– Vous faciliter l’approche du milieu montagnard et vous faire partager avec passion ses connaissances pour la nature.
– Etre disponible et à votre écoute.

MATERIEL FOURNI

Nous vous fournissons des raquettes robustes et légères, avec des fixations à plaques et des pointes antidérapantes adaptables à toutes les chaussures de montagne ou de trekking, des bâtons, ainsi que le matériel de sécurité spécifique à la randonnée.

Raquettes TSL 225. Bâtons rigides, plus solides que les bâtons télescopiques.

Nous fournissons gracieusement ce matériel. Si vous êtes déjà équipés, vous pouvez utiliser votre propre matériel, s’il est parfaitement fiable. Merci dans ce cas de nous le signaler à votre inscription, en précisant ce que vous avez déjà. Cela permettra de mieux évaluer les besoins en matériel du groupe.

Pour votre confort, si vous mesurez moins de 1,60 m et pesez moins de 55 kg, merci de nous le signaler, nous tâcherons de vous fournir une paire de raquettes adaptée à votre morphologie. De même, si vous mesurez plus de 1,80 m et pesez plus de 80 kg

 

EQUIPEMENT INDIVIDUEL A PREVOIR

 

Vêtements :

Les principes :

Pour le haut du corps, le principe des 3 couches permet de gérer quasiment toutes les situations :

– un sous-pull à manches longues en matière respirante (fibre creuse).

– une veste en fourrure polaire chaude.

– une veste coupe-vent imperméable et respirante type gore-tex.

En marchant, par beau temps calme, le sous-pull peut suffire. Par temps de pluie, neige ou vent, il suffit de rajouter la veste imperméable. Par grands froids ou lors des pauses, la veste polaire est un complément indispensable.

Prévoir des vêtements qui sèchent rapidement et donc proscrire le coton. Préférez la laine (les sous-vêtements en laine mérinos sont confortables et génèrent peu de mauvaises odeurs), la soie et les fibres synthétiques qui permettent de rester au sec et au chaud aussi longtemps que possible.

Pensez à vous couvrir avant d’avoir froid, mais surtout à vous découvrir avant d’avoir trop chaud. La sueur est l’ennemi du randonneur, car elle humidifie les vêtements qui sont rapidement glacés lors des pauses. Ainsi, il est très rare d’effectuer une ascension vêtu d’une veste polaire.

Eviter les anoraks et proscrire les combinaisons de ski, trop chauds et encombrants.

La liste idéale : (à adapter suivant la randonnée et la saison)

– 1 chapeau de soleil ou casquette.

– 1 foulard.

– 1 bonnet.

– 1 paire de moufles avec éventuellement des gants en soie et une paire de gants supplémentaire.

– T-shirts manches courtes en matière respirante de préférence (1 pour 2 à 3 jours de marche).

– 1 sous-pull à manches longues en matière respirante  ou une chemise.

– 1 veste en fourrure polaire.

– 1 veste coupe-vent imperméable et respirante type gore-tex avec capuche.

– 1 cape de pluie ou un sursac si vous possédez la veste ci-dessus.

– 1 pantalon de trekking ample.

– 1 surpantalon imperméable et respirant type gore-tex (si votre budget vous le permet).

– 1 caleçon (peut-être utilisé le soir à l’étape).

– Chaussettes de marche (1 paire pour 2 à 3 jours de marche) Privilégier la laine ou les chaussettes spécifiques randonnée. Attention au coton pour les ampoules.

– 1 paire de chaussures de randonnée montantes tenant bien la cheville et imperméables à semelle type Vibram. Pensez à « tester » auparavant les chaussures neuves et celles inutilisées depuis longtemps. Proscrire absolument les bottes et après-skis.

– 1 paire de guêtres.

– Des sous-vêtements.

– 1 maillot de bain (facultatif).

– 1 pantalon confortable pour le soir.

– 1 paire de chaussures de détente légères pour le soir.

 

Equipement :

– 1 sac à dos de 35/40 litres à armature souple, muni d’une ceinture ventrale et permettant d’accrocher les raquettes.

– Un grand sac plastique permettant de protéger l’intérieur du sac à dos.

– 1 paire de lunettes de soleil d’excellente qualité avec protection latérale.

– 1 thermos ou une gourde de préférence isotherme (1,5 litre minimum).

– 1 couteau de poche type Opinel.

– 1 petite pochette (de préférence étanche) pour mettre son argent, carte d’identité, carte vitale et contrat d’assistance.

– Nécessaire de toilette (privilégiez l’indispensable)

– 1 serviette de toilette qui sèche rapidement.

– Boules Quiès ou tampon Ear (facultatif).

– Papier toilette + 1 briquet.

– Crème solaire + écran labial.

– Boite plastique hermétique (contenance 0,5 l minimum) + gobelet + couverts.

– 1 frontale ou lampe de poche.

– 1 couverture de survie.

– Un drap-sac pour la formule gîte. Les duvets sont inutiles.

– Appareil-photo, jumelles (facultatif).

 

Pharmacie personnelle

– Vos médicaments habituels.

– Médicaments contre la douleur : paracétamol de préférence.

– Pastilles contre le mal de gorge.

– Bande adhésive élastique, type Elastoplaste en 8 cm de large.

– Jeux de pansements adhésifs + compresses désinfectantes.

–  Double peau (type Compeed ou SOS ampoules).

– 1 pince à épiler.

 

Et puis…

– Une dose de bonne humeur et pourquoi pas une petite spécialité de chez vous à partager lors d’un pique-nique ou d’une soirée !

Carnets de voyage

Télécharger la fiche technique

Réserver