randonneurs dans le parc du Mont Avic
hameau du Val d'Aoste dans le parc du Mont Avic
linaigrette dans la réserve naturelle du Mont Avic
lac typique du parc du Mont Avic
le lac Muffé dans le parc du Mont Avic
pont dans les alpages du Parc du Mont Avic
Coucher de soleil sur le lago Cornuto, Val d'Aoste
Le lac Blanc avec vue sur le Mont Rose, Val d'Aoste
une tourbière en altitude dans le parc du Mont Avic
fin de journée sur le Lac Muffé en Val d'Aoste

Au programme

A l’extrémité sud-est du Val d’Aoste, les vallées sauvages du parc naturel du Mont-Avic et du parc national du Grand-Paradis regorgent de cours d’eau et de lacs alpins à explorer. Un environnement très peu modifié par l’homme, où vivent des bouquetins, des chamois et des marmottes. Tandis que les villages de Champorcher et de Cogne ont su garder leur caractère typiquement valdôtain, accueillant et chaleureux.

Les +

- Les panoramas grandioses sur les hauts sommets des Alpes : Mont Rose, Cervin et Grand Paradis
- Une nature exceptionnellement préservée
- L’accueil chaleureux et la gastronomie du Val d’Aoste

Témoignages

« Déjà plus d’une semaine que notre séjour s’est terminé !! Et il faut bien 8 jours pour se repasser tous les moments partagés ensemble, 8 jours pour se remémorer les rires, les sourires, les gestes, les clins d’œil, les confidences, les silences ! 8 jours pour apprécier pleinement la complicité, l’énergie entre nous, la bonne humeur ! »
Brigitte

Itineraire

J1/ Chamonix – Champorcher (1427 m)
Rendez-vous à 9 h à la gare de Chamonix. Transfert en navette privée jusqu’à Champorcher via Aoste et installation dans votre hébergement. Visite et randonnée autour des villages typiques de Chardonney et Champorcher. En fonction de l’heure d’arrivée, vous pouvez faire une belle randonnée vers le lac de Vercoche, qui offre un superbe panorama sur le Cervin (4478 m) et le Mont-Rose (4634 m), ou une randonnée plus courte à travers alpages et bois jusqu’au sommet du bec Monpey (1985 m).

Dénivelé +100 m /-1100 m  2 h de marche.
Nuit en gîte agritouristique

J2/ Champorcher (1427 m) – refuge de Barbustel (2200 m)
Court transfert à Chardonney, puis traversée du hameau pour rejoindre les hameaux de Petit-Mont-Blanc et de Cort. Dos à la vallée de Champorcher, vous empruntez un sentier qui monte en lacets à travers le mélézin jusqu’au lac Muffé. La forêt laisse place aux alpages d’altitude, vous rejoignez le col de la Croix (2286 m). Un aller-retour à la cima Piana (2512 m) offre un panorama sublime sur le Mont-Rose et le Cervin. Descente au lac Valette et au refuge de Barbustel (2200 m).

Dénivelé +1050 m / – 350 m. 4 h 30 de marche
Nuit en refuge

J3/ Refuge de Barbustel (2200 m) – refuge Dondénaz (2192 m)
Étape majeure du séjour, cette traversée au cœur du parc du Mont-Avic vous transporte à travers un univers lacustre et des paysages alpins uniques. Sur votre chemin, vous croisez pas moins de huit lacs d’altitude, du lac Blanc au lac Gelé, en passant par le Grand Lac et trois cols : Mézove (2610 m), Etsely (2812 m) et Fussy (2910 m) au pied du mont Glacier (3185 m) ! Enfin, cette longue journée sera récompensée par l’accueil chaleureux au refuge Dondénaz (2192 m)
Dénivelé + 950 m / – 950 m. 6 h de marche
Nuit en refuge

J4/ Refuge Dondénaz (2192 m) – refuge Sogno di Berdze (2531 m)
Aujourd’hui le sentier remonte à travers les beaux alpages du parc du Mont-Avic. Vous profitez d’une halte au refuge de Miserin, au bord du lac éponyme, pour découvrir le sanctuaire de Notre-Dame-des-Neiges. Plus loin, vous quittez le parc du Mont-Avic en passant par les lacs Noir, Blanc et du Pontonnet et par le col du même nom (2897 m). Aller-retour rapide au sommet de Torre Ponton (3101 m), qui offre un dernier panorama sur le parc, avant de redescendre vers le refuge Sogno di Berdze (2531 m).

Dénivelé + 975 m / – 630 m. 5 h 30 de marche
Nuit en refuge

J5/ Refuge Sogno di Berdze (2531 m) – Cogne (1 544 m)
Vous empruntez sur un court passage l’itinéraire de la veille pour remonter au lac de Ponton. Vous quittez alors peu à peu les pâturages d’altitude pour entrer dans un monde minéral. Au pas des Invergneux (2902 m), l’itinéraire bascule dans le très sauvage vallon de Grauson, que vous redescendez le long du torrent du même nom jusqu’au hameaux de Gimilian (1814m) au-dessus de Cogne. Court transfert en navette local à Cogne puis Lillaz.

Dénivelé + 500 m / – 1200 m. 5 h 30 de marche
Nuit en auberge

J6/ Cogne (1 544 m) – Aoste (583 m) – Chamonix

Court transfert au hameau de Gimilian. Départ par un joli sentier en sous-bois qui monte sur les hauteurs de Cogne jusqu’aux chalets d’Arpisson. Derrière vous, le massif du Grand-Paradis se dévoile à mesure que vous vous élevez. Le sentier se fait plus raide jusqu’au col de Garin (2815 m), qui offre un dernier point de vue sur le Grand-Paradis (4062 m). Une courte descente mène au charmant refuge Arbolle et à son lac. Enfin, une dernière montée un peu raide vous fait passer le col de Chamolé, avant de descendre par le télésiège de Pila à Aoste. Retour à Aoste avec par les remontées mécaniques puis transfert à Chamonix en milieu d’après-midi.

Dénivelé + 1150 m / – 800 m. 5 h 30 de marche

Dates

11 au 16 juillet - 25 au 30 juillet
8 au 13 août - 22 au 27 août
5 au 10 septembre 2022

Prix

à partir de 815 €
Groupe de 5 à 12 participants

Compris

- L’hébergement tel que décrit.
- Le transport des bagages (sauf J 2 et J 4)
- Le transfert Chamonix - point de départ/arrivée A/R
- Le transfert Lilaz - Cogne - Gimilian J 5.
- La remontée mécanique de Pila à Aoste J6.
- les petits déjeuners du J 2 au J 6.
- tous les pique-niques
- les dîners du J1 au J5

Non compris

- L’acheminement jusqu'à Chamonix
- L’assurance annulation/interruption de séjour/perte de bagages et l’assistance
- Les boissons et dépenses personnelles
- Les entrées dans les sites non prévus au programme
- Les pourboires
- Tout ce qui n’est pas dans "Compris"

Télécharger la fiche technique au format PDF

Carnets de voyage

L’accès sur place

Ferroviaire : TGV jusqu’à Saint-Gervais-le-Fayet, puis TER jusqu’à Chamonix.

Horaires à vérifier sur le sncf-connect.fr

Routier : Autoroute blanche jusqu’à Chamonix. Plus d’information sur www.viamichelin.fr

A noter : la plupart des parkings de Chamonix sont désormais payants. Vous pouvez laisser votre véhicule gratuitement pour la durée du séjour soit sur le parking des Planards (Chemin du Pied du Grépon), soit sur celui du Biollay (proche cimetière). L’un comme l’autre se situent proches de la gare du Montenvers. Il vous suffit de traverser la nationale puis la passerelle pour rejoindre la gare SNCF, ou de prendre le bus n°3 pour rejoindre la place de l’Aiguille du Midi. Plus d’informations sur www.chamonix.com

Les déplacements pendant le circuit

– Transfert en navette privée entre Chamonix et Champorcher en début de circuit.
– Transfert entre Lillaz, Cogne et Gimillian les J 5 et J 6 (5 à 10 min de bus gratuit).
– Remontée mécanique le J 6 pour redescendre de Pila à Aoste.
– Transfert retour à Chamonix le dernier jour.

Le portage et le transport des bagages

Vous retrouvez vos bagages un jour sur deux. Chaque jour, vous portez donc vos affaires pour deux jours et une nuit. Le reste de vos bagages est transporté par véhicule et vous les retrouvez le soir aux hébergements joignables par la route (excepté les J 2 et J 4).

L’hébergement pendant le circuit

– J 1 : agritourisme typique valdôtain, au cœur de la vallée. La cuisine saura vous séduire.
– J 2, J 3 et J 4 : refuges confortables gardés, en dortoir ou chambres partagées selon disponibilité. Possibilité de prendre des douches (payantes, non incluses au prix du circuit).
– J 5:  chambre double en auberge confortable dans le charmant hameau de Lillaz, au bout de la vallée de Cogne. Une navette locale assure gratuitement les transfert à Lillaz et Cogne.

Les repas

— Petits-déjeuners et dîners, chauds et copieux, sont préparés par nos hôtes.
— Pique-niques le midi préparés par votre accompagnateur en début de séjour, puis par les refuges.

Préparation physique
Pour profiter pleinement de votre voyage, n’oubliez pas d’entretenir votre forme au moins une fois par semaine en marchant (15 à 18 km) si possible sur un parcours avec dénivelée (350 m/h), ou en pratiquant une activité sportive développant l’endurance.

Équipement

Pendant la journée, vous portez sur vous :
— Des sous-vêtements respirants (séchage rapide).
— Une micropolaire.
— Un pantalon de trek.
— Un chapeau, foulard ou casquette pour le soleil.
— Des lunettes de soleil (indice 3 au minimum, 4 pour la haute montagne).

Pendant la journée, vous portez dans un sac à dos à bretelles larges et dos anatomique, de 45 litres au maximum :
— Une veste chaude en polaire type Polartec ou Windstopper (sur vous, en fonction des conditions).
— Une veste imperméable et respirante type Goretex, avec capuche (sur vous, en fonction des conditions).
— Un tube de crème solaire et un stick labial haute protection.
— Une gourde (ou poche à eau, pipette).
— Le pique-nique de midi et les vivres de course.
— Du papier-toilette et un briquet pour le brûler.
— Votre pharmacie individuelle réduite au minimum (bande adhésive et double peau, antidiarrhéique, antalgiques, médicaments personnels).
— Un couteau de poche, une cuillère et une boîte en plastique hermétique pour les salades de midi.
— Quelques sachets plastique pour protéger vos affaires.
— Une pochette étanche avec vos papiers d’identité, argent, attestations d’assurance, d’assistance.
— Une couverture de survie.

Le soir, vous retrouvez votre sac de voyage souple (un seul par personne), de 8 kilos au maximum, contenant :
— Une trousse et une serviette de toilette.
— Des vêtements de rechange.
— Un collant thermique (en cas de journée froide).
— Un bonnet.
— Une paire de gants.
— Une cape de pluie.
— Un survêtement ou similaire pour la nuit.
— Un drap-sac pour la nuit (uniquement nécessaire dans les refuges, gîtes et auberges).
— Des chaussures type sandales ou chaussons.
— Des chaussures de rechange pour marcher dehors.
— Une lampe frontale.

Chaussures et matériel technique :
— Des chaussures légères, aérées, avec une bonne adhérence sur les différents terrains.
— Des chaussures imperméables, à tige montante et semelle offrant une bonne adhérence, type Contagrip ou Vibram.
— Des bâtons de marche télescopiques (facultatifs).

Pharmacie :
Celle-ci sera validée avec votre médecin en tenant compte des caractéristiques du circuit :
— Un antalgique.
— Un anti-inflammatoire (comprimés et gel).
— Un antispasmodique, un antidiarréique, un antivomitif.
— Un antitussif (en comprimés).
— Un désinfectant, des pansements (tailles variées) et double peau, des compresses stériles, de la bande adhésive, du Steri-strip, du tulle gras, une bande de contention.
— Un veinotonique.
— De la crème solaire et de la Biafine.
— Un collyre.
— En complément : pince à épiler, ciseaux, 2/3 épingles de nourrice, un tire-tique, une paire de gants, somnifère léger et/ou bouchons d’oreilles, vos médicaments personnels.

Réserver